•  

    Les associations, le plus souvent implantées dans la commune, constituent la base de Familles Rurales. Chaque association locale s’enrichit des idées et de la participation des familles qu’elle regroupe. Elle s’attache à rester en permanence ouverte aux nouveaux besoins des familles. Elle tente avec elles d’y trouver les meilleures réponses.

    La mission du Mouvement, au travers de ses différents échelons, s’articule autour de trois axes forts :

    ► aider les familles à mettre en œuvre ensemble les activités dont elles ont besoin,
    accompagner les parents dans leur fonction d’éducation,
    représenter les intérêts des familles à tous les échelons.

    Notre organisation

    La fédération nationale

    Au niveau national, la fédération apporte un soutien technique à son réseau. Elle représente et défend les intérêts des familles.
    Cette mission consiste à suivre les débats publics concernant les familles et à faire des propositions concrètes aux Pouvoirs publics.
    Pour assurer sa fonction de représentation, la fédération nationale entretient des contacts permanents avec les ministères en charge des questions des familles et avec les parlementaires.

    Outre son action de représentation, la fédération nationale suscite la réflexion et consulte les membres du Mouvement sur les questions de société proches des préoccupations des familles en collaboration avec les fédérations départementales et régionales.

    Les fédérations régionales

    Créées depuis 1982, les fédérations régionales participent de façon spécifique à l’organisation du Mouvement.
     
    La représentation des familles au niveau régional : elles sont à ce titre les interlocuteurs privilégiés des Conseils régionaux où elles apportent leur réflexion et des propositions.

    La formation : elles sont à l’origine d’un plan de formation régional du Mouvement visant à répondre aux besoins de formation des bénévoles d’associations et de formation continue des salariés Familles Rurales.

    Le développement : elles suivent attentivement les politiques de développement et d’aménagement du territoire mises en œuvre au niveau régional.

    Les fédérations départementales

    Les fédérations départementales exercent une fonction quotidienne d’accompagnement et de soutien aux associations locales. L’action des associations Familles Rurales est souvent diverse, en évolution constante et soumise à de nombreuses contraintes d’administration, d’organisation et de gestion. C’est pourquoi l’appui que réalisent les fédérations est aujourd’hui essentiel.

    Dans leur département, les fédérations sont des acteurs incontournables de la politique familiale. Elles relaient l’action en faveur des familles, elles favorisent la mise en œuvre d’une action locale contribuant au bien-être des familles. Elles sont l’interlocuteur direct des partenaires comme le Conseil général, la CAF, la MSA, les services de l’Etat.

    Nos agréments et habilitations

    Familles Rurales est une association loi 1901 et est agréé :

    association de consommateurs,
    association éducative complémentaire de l’enseignement public,
    association de jeunesse et d’éducation populaire,
    association de protection de l’environnement.

    Le Mouvement est aussi organisme de formation :

    habilité pour la formation des animateurs et directeurs de centres de vacances et de loisirs (BAFA/BAFD),
    agréé pour la formation éducation à la vie.

     

    Source : Famillesrurales.org


  •  

     

     FAMILLES RURALES EN CHIFFRES

     

     

    • 180 000 familles adhérentes vivant dans 10 000 communes
    • 2500 associations locales fédérales dans 94 départements et régions
    • 45 000  bénévoles
    • 20 000 salariés
    • 130 Relais Familles
    • 170 permanences d'informations et de défense des consommateurs
    • 1 100 accueils collectifs de mineurs
    • 400 lieux d'accueil de la petite enfance
    • 2 000 associations proposant des activités culturelles, récréatives et sportives
    • 500 groupes de jeunes

     Source: Famillesrurales.org


  •  

    Familles Rurales est un Mouvement familial créé en 1943. Nées par la volonté des familles de s’entraider, les associations se développent pour répondre aux difficultés liées aux conditions difficiles d’après-guerre. La solidarité entre la ville et la campagne s’organise, se traduisant par des colis de nourriture aux citadins et l’accueil des enfants pour des séjours plus ou moins longs.

    C’est dans les années 1950 que démarrent le service aux familles, le prêt des appareils ménagers communs et les premières ruches, ancêtres des actuels centres de loisirs. Parmi les membres de la famille, la mère occupe une place importante. Le Mouvement lance ses « comptes de la ménagère » en 1957, pour faciliter la gestion de la maisonnée au quotidien. Mais Familles Rurales tient compte également de l’émancipation féminine qui débute dans les années 1960. Les Clubs féminins apparaissent dès 1967, avec comme mot d’ordre « l’engagement grandit et libère, il faut encourager les femmes à oser ».

    Face à l’exode rural, Familles Rurales réagit en organisant des transports scolaires et en 1973, près de 50 000 écoliers sont conduits par 1000 associations. De même, les associations locales mettent en place des services de cantines, lorsque les enfants ne peuvent plus rentrer chez eux le midi. Les centres de loisirs se développent aussi avec une volonté de proposer aux familles des loisirs éducatifs.

    Les années 70 sont marquées par la crise économique et Familles Rurales s’adapte afin de répondre aux besoins des familles. Le Mouvement devient association de défense des consommateurs en 1976. Il mène de nombreuses actions concernant notamment le crédit et la gestion du budget, la sécurité domestique, le surendettement, l’exclusion. De même, en menant de nombreuses actions de représentations des intérêts des familles vivant en milieu rural, Familles Rurales s’implique dans le maintien des services, et en particulier les services publics, et les commerces dans le milieu rural.

    Dans les années 1980, les associations locales proposent des services qui contribuent à l’épanouissement de l’enfant et en particulier du petit enfant. C’est le développement des crèches et halte-garderies dans le milieu rural, qui aident les parents à mieux concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle.

    Espace plébiscité par les familles, le milieu rural est reconnu pour sa qualité de vie. Les associations Familles Rurales, avec la participation des familles répondent aux besoins, en développant également des activités culturelles, intergénérationnelles…

     

    Source : Famillesrurales.org


  •  

    La famille jour un rôle fondamental dans la société au niveau de l’épanouissement de la personne, de l’éducation des enfants, la solidarité entre les générations, et de l’apprentissage de la citoyenneté. Les valeurs qu’elle transmet nourrissent les rapports entre les hommes, et grâce à elle, se construit la société dans sa dimension humaine.

    Pour le Mouvement, la vie privée de la famille se prolonge d’une dimension sociale, et la société doit donner toutes les chances de réussir à la famille. Pour assurer ses missions et dans les meilleures conditions, la famille a besoin d’être valorisée et soutenue.

     
     L' association : espaces d'initiatives et d responsabilité

    L’association contribue à développer le sens de l’intérêt général. Regroupées en association, les familles représentent une force. Elles participent à la réflexion sur l’avenir, font des propositions et mettent en œuvre elles-mêmes des actions. Dans le prolongement de la vie personnelle, familiale et professionnelle, l’association est un lieu extraordinaire de responsabilité.

    Les associations Familles Rurales sont des lieux d’accueil, de solidarité, de fraternité, de réflexion.

     
     
     Le milieu rural : espace de vie

    Chaque famille trouve partie de son équilibre dans le rapport à son lieu de vie. Le milieu rural offre une qualité de vie fondée sur les liens humains de proximité, sur les solidarités qui s’y vivent souvent naturellement, sur le lien avec la nature et sur la valorisation des cultures locales.

    Cependant, le milieu rural n’est pas suffisamment pris en compte dans les politiques d’aménagement du territoire. Pour Familles Rurales, milieu urbain et milieu rural ne s’opposent pas et le Mouvement est favorable à une politique privilégiant le partage de la richesse entre la ville et la campagne

    Source : Famillesrurales.org

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique